REPUBLICAIN LORRAIN DU 18 AVRIL 2016

republicain-lorrain
19 avril 2016

ES METZ  1 – PLANTIERES 0

« La rencontre entre Metz et Plantières a donné lieu à une victoire complètement inattendue hier, à la suite d’une première mi-temps vierge. L’ES Metz, vainqueur surprise, semble se réveiller.
La rencontre entre l’ES Metz, bon dernier avec seulement deux victoires et huit petits points au compteur, et son voisin de l’UL Plantières, deuxième, devait, sur le papier, aboutir à un facile succès du second cité. Il n’en a rien été car, même si Plantières se créait deux très bonnes occasions d’entrée de match avec un ballon de Maataoui repoussé par la transversale (2e ) et un tir d’Antonicelli sorti en corner par Perini, le gardien de l’ES Metz, (5e ), le score restait nul et vierge jusqu’à la pause.

A la 20e minute de jeu, les Messins auraient même pu ouvrir la marque mais Samba faisait le mauvais choix et il perdait son face-à-face avec Baranski, le gardien de Plantières. Les coéquipiers de ce dernier tentaient bien quelques coups mais ni Antonicelli de la tête (30e ), ni Foulon dont le tir était dévié en corner (35e ) ni même la tête de Minha sur corner (45e ) ne trouvaient le cadre.

De retour des vestiaires, l’ES Metz était contré à plusieurs reprises (47e ) avant d’enfin parvenir à trouver la faille. Samba récupérait le ballon et s’en allait défier Baranski. Il se débarrassait du dernier rempart pour aller marquer dans le but vide (1-0 ; 59e ).

Quand tout rate

La partie, qui n’avait pas été très rythmée jusque-là, était relancée. Les joueurs de Plantières, étaient contraints de tout tenter pour revenir. Malgré une belle action avec plusieurs tirs contrés et au final un ballon pris par Perini (63e ), une tête de Ritty qui passait à côté (72e ) ou encore un coup franc de Keta qui flirtait avec la transversale (86e ), l’équipe n’arrivait pas à concrétiser.

Ce manque de réalisme coûte cher aux hommes de Richard Pagnat. Ils enregistrent leur sixième défaite en dix-sept matchs. De leur côté, les joueurs de l’ES Metz reprennent des couleurs. Ils se sont battus jusqu’au bout, ce qui leur permet d’enchaîner leur seconde victoire d’affilée après celle ramenée de Raon (0-2) la semaine passée. Le réveil est tardif mais il est bien là. »